Granulosa

Cacher la description Montrer la description

– Ce n’est plus du tout cyclique. Ce n’est plus un équilibre non plus.
– Tes ovaires sont plein à craquer de follicules antraux, leur thèque interne arrose tout le monde de testostérone, la granulosa ne se lutéinise pas, la dentelle utérine vient bourrer où elle peut.
– Je n’ai rien compris.
– Prends un progestatif.
– Et un autre demain ?
– Et un autre chaque jour à venir.

– C’est quoi mon corps ? Comment peut-on reconnaître “son” corps ? Si j’avale ce qu’il est incapable de produire seul, devient-il seulement ce qu’il aurait toujours dû être ?

– Si mon humeur et mes pensées sont la proie de ce qui circule dans mon sang au point de me perdre, nulle part est ma destination probable.